Coquerelle Molotov

by Cirrhose et cendrier

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $7 CAD  or more

     

1.
C’est la récréation je joue à la mort loin des putes loin des cons Ils se foutent de ma sale gueule mon doigt est une arme je ne serai jamais seul Bang bang Et quand crache mon canon elles brillent mes canines Personne ne veut voir tout ce que j’imagine Oh moi j’ai des plaies oui plein les poches tristes cicatrices à rafistoler Et les pourritures quand ils s’approchent, je ferme les yeux je tire sans viser Oui moi je joue à la chasse oui et moi je fais la guerre Aux salauds ces dégueulasses qui ont gobé ma lumière Aujourd’hui je tire à blanc demain ce sera à bout portant Bang bang bang J’ai du poil aux aisselles je joue à la mort compagnon virtuel Maintenant ma chambre est mon champ de bataille et je saigne sur l’écran Bang bang Et quand crache mon canon elles brillent mes canines Personne ne veut voir tout ce que j’imagine Oh moi j’ai la rage à marée haute je plane en apnée dans l’hémorragie Radar à cramouilles les plombs qui sautent mes fringues en peau de balle mon flingue ramolli Oui moi je joue à la chasse oui et moi je fais la guerre Aux salopes à ces pétasses qui ont gobé ma lumière Je suis en train de virer fou merde je dois tirer un coup Bang bang bang Quand je vois leur parfum je sens leur douceur mais je suis invisible Je ne suis pas quelqu’un je suis un chargeur j’ai besoin d’une cible Les uns me pointent du doigt les unes ne me voient pas les seuls on leur combat Un clavier une manette plastique pour bambin je veux une vraie gâchette Enfin d'un vrai jeu d'enfantassin J'ai trouvé mon rôle dans le désert enrôlé en un battement de paupière Comme la peur de la fin est une étrange nourriture je le jure ça sent la friture Oui la justice elle a mal au cul elle chie des bébés barbelés Mais auriez-vous préféré que je décharge dans ma classe Ma seule et dernière extase ? Ici on mange bien la dope est bonne et bronze les femmes sous le glas qui sonne Un dur métier mais j'ai des chums j'ai tant rêvé de tirer du gun Et quand crache mon canon elles brillent mes canines Personne ne veut voir tout ce que j’imagine Oh moi j’ai des plaies oui plein les poches tristes cicatrices à rafistoler Et les enculés quand ils s'approchent je ferme les yeux je tire sans viser Oui moi je joue à la chasse oui et moi je fais la guerre Aux mortels à ces carcasses qui ont gobé ma lumière Oui hier je tirais à blanc maintenant je vis à bout portant Bang bang bang
2.
Corps à corps dans le grand huit Mon infini ma petite vite Les corbillards dans le trafic Plein de cendres et de pleurs, plein de foutre et de fleurs S’excitent tant qu’on fait de la buée dans les vitres Tu me suces le pouce Je tache mon suaire Même la nuit elle gémit elle se touche Devant ton striptease dans le cimetière Tu t’assois dans ma face Et tu me dévores Toi mon ange lubrique j’embrasse les remparts De ta fente carnivore Mon dernier corps à corps dans le grand huit Mon infini ma petite vite Les corbillards dans le trafic Plein de cendres et de pleurs, plein de foutre et de fleurs S’excitent tant qu’on fait de la buée dans les vitres Coup de faux coup de hanche À coup de pelle dans la poitrine Brosse-mortem sur la paille délirium romance Sous ta douce guillotine Mon dernier corps à corps dans le grand huit Mon infini ma petite vite Les corbillards dans le trafic Plein de cendres et de pleurs, plein de foutre et de fleurs S’excitent tant qu’on fait de la buée dans les vitres Je roule dans le ravin que t’as laissé dans mon matelas Encore un one night en vain qui vient embaumer mes draps Ah je cherche dans ma fosse des traces de ton mépris Encore toi la mort qui m’a ghost non ce n’est pas fini Encore et encore oui encore et encore Je viens je m’en viens je viens chercher mon dernier Encore et encore oui encore et encore Je viens je m’en viens en vain je viens en vain chercher mon dernier Corps Je viens je m’en viens en vain je viens en vain chercher mon dernier Corps Je viens je m’en viens en vain je viens en vain chercher mon dernier Corps à corps dans le grand huit Mon infini ma petite vite Les corbillards dans le trafic Plein de cendres et de pleurs, plein de foutre et de fleurs S’excitent tant qu’on fait de la buée dans les vitres
3.
Chainsmoke 03:59
Hey réveillez-vous y’a plus rien à se verser dans le cornet Sain et saoul on a du chemin avant de trouver un robinet Pour se remettre au monde faut se mettre minable Il est grand temps d’aller perdre la voix Une gorgée à la fois Je vois d’icitte une chiée de lumières vertes Allons retrousser les jupons des cités offertes Vient on va fumer nos soirées jusqu’au cut À quatre pattes dans garnotte Il faut savoir gagner sa route le temps d’un rotte Grosso modo y’a pas de mojo sans magie La lune se remplit à l’instar des verres, chérie Grosso modo y’a pas de mojo sans magie Puis les salles se vident comme nos verres, chérie Hey les porcs debout on est au beau milieu de mille nulle part Y’a une ligne blanche qu’on doit suivre pour nous sortir du coaltar Et c’est la vessie gonflée à bloc Le cordon du foie qui traîne dans broue Que j’ai perdu mes clopes Avoir mal, on s’habitue si vite Cul sec la tête dans le cul-de-sac Sans perdre l’acuité de la cuite Vient on va fumer nos soirées jusqu’au cut À quatre pattes dans garnotte Il faut savoir gagner sa route le temps d’un rotte Débarquez moi j’suis pas payé pour faire ça Hey débarquez moi j’suis pas payé pour faire ça Je vois des étoiles en plein jour Qui trémulent dans le fond de mon bock Je sue du chest des gouttes de slush Aaah je chainsmoke mes beaux jours Trébuchant dans le fond du bus Pour venir chez nous suis nos botches Grosso modo y’a pas de mojo sans magie La lune se remplit à l’instar des verres, chérie Grosso modo y’a pas de mojo sans magie Puis les salles se
4.
Attrape le paquet d'allumettes Pour leur montrer qu'une flamme au foyer Soufflant sur la braise de sa dette Peu enfin se consumer Ça sent le brûler Brûlé par les petites morts du quotidien La goutte qui fait déborder le gaz Flusher l’espoir au petit matin Le nez dans l’exhaust Cramé par l’hiver qui pointe sur ta tempe Son canon tremble tu t’en fou Criss ton matelas dans leur temple Et leur best-seller sur le BBQ Sorcière nymphomane dans un nuage de boucane Et tu brûles et tu brûles et tu brûles enfin tu crames Pompier pyromane moi j’astique mon lance-flamme Et je brûle et je brûle et je brûle enfin je crame Attrape le paquet d'allumettes Pour leur montrer qu'une flamme au foyer Soufflant sur la braise de sa dette Peu enfin se consumer Ça sent le brûler Brûlé d’une autre décennie décimée Se crisser en feu dans cabane Tant qu’à crever sur la pointe des pieds Ad nauseam Cramé en chien de fusil sur le réchaud De nos avenirs défigurés Lève-toi on va leur donner un show sur le bûcher Sorcière nymphomane dans un nuage de boucane Et tu brûles et tu brûles et tu brûles enfin tu crames Pompier pyromane moi j’astique mon lance-flamme Et je brûle et je brûle et je brûle enfin je crame Apprentis chamans nous on marche au propane Et on brûle et on brûle et on brûle enfin on crame ah oui on brûle Brûler, ça sent le brûlé jusqu’icitte Cramer le carburant du générique Vas-y fort Mon amour Cuit au four Crématoire J’en ai rencontré des calcinés Des brûlés au troisième degré Mais toi tu m’as incinéré Juré craché carbonisé On se réchauffe on s’immole Inflammable on s’innove Toi mon volcan, moi ta luciole Nous les coquerelles Molotov Viens grand brûlé dans un grand feu de joie, joie ! Ça fait frire les fantômes Dur à cuire au micro-onde Lapin lapin lapin lapin lapin Ça fait frire les fantômes Dur à cuire au micro-onde Attrape le paquet d'allumettes Pour leur montrer qu'une flamme au foyer Soufflant sur la braise de sa dette Peu enfin se consumer Ça sent le brûler Brûlé par les petites morts du quotidien La goutte qui fait déborder le gaz Flusher l’espoir au petit matin Le nez dans l’exhaust Cramé par l’hiver qui pointe sur ta tempe Son canon tremble tu t’en fou Criss ton matelas dans leur temple Et leur best-seller sur le BBQ Sorcière nymphomane dans un nuage de boucane Et tu brûles et tu brûles et tu brûles enfin tu crames Pompier pyromane moi j’astique mon lance-flamme Et je brûle et je brûle et je brûle enfin je crame Attrape le paquet d'allumettes Pour leur montrer qu'une flamme au foyer Soufflant sur la braise de sa dette Peu enfin se consumer Ça sent le brûler Brûlé d’une autre décennie décimée Se crisser en feu dans cabane Tant qu’à crever sur la pointe des pieds Ad nauseam Cramé en chien de fusil sur le réchaud De nos avenirs défigurés Lève-toi on va leur donner un show sur le bûcher Sorcière nymphomane dans un nuage de boucane Et tu brûles et tu brûles et tu brûles enfin tu crames Pompier pyromane moi j’astique mon lance-flamme Et je brûle et je brûle et je brûle enfin je crame Apprentis chamans nous on marche au propane Et on brûle et on brûle et on brûle enfin on crame ah oui on brûle Brûler, ça sent le brûlé jusqu’icitte Cramer le carburant du générique Vas-y fort Mon amour Cuit au four Crématoire J’en ai rencontré des calcinés Des brûlés au troisième degré Mais toi tu m’as incinéré Juré craché carbonisé On se réchauffe on s’immole Inflammable on s’innove Toi mon volcan, moi ta luciole Nous les coquerelles Molotov Viens grand brûlé dans un grand feu de joie, joie ! Ça fait frire les fantômes Dur à cuire au micro-onde Lapin lapin lapin lapin lapin Ça fait frire les fantômes Dur à cuire au micro-onde
5.
Tapis Rouge 03:38
Je vis dans le passé car mon futur est dead Burning burn-out à téter du carton-pâte Squeeze le bonheur abordable pour un bipède Punch in punch out et je reviens dans ma boîte Pourtant j’ai quatre murs qui me protègent du carnage Je paye mes factures et crosse les barreaux de ma cage J’aurais pu faire le tour du monde Troquer cirrhose contre du champagne J’aurais dû devenir un icône Qui explose comme un calice de big bang À tous les jours demain c’est pire Comme une extase déçue J’avais des rêves t’avais des rêves j’avais des rêves T’avais des rêves j’avais des rêves mais j’en ai plus À tous les jours demain c’est pire Comme une ivresse perdue J’avais des rêves t’avais des rêves j’avais des rêves T’avais des rêves j’avais des rêves mais je ne rêve plus Non j’ai envie d’un drame et de crime glacé Oui j’ai envie de meurtre et de steak haché Tu dis n’importe quoi Je perds la map Tu dis n’importe quoi Je crois que je craque Saute dans l'arène Tout pour le fame On coupe les chaînes T’es même pas game T'es pas game t'es pas game t'es pas game Enfin je suis libre Comme un calice de big bang wow Comme un calice de big bang wow Enfin je suis libre Je suis seul mais où êtes-vous J'avance dans la partouze Et je saigne des genoux Sur le tapis rouge Mais je vais faire le tour du monde Troquer cirrhose contre du champagne Je vais devenir un icône Qui explose comme un calice de big bang Comme un calice de big bang wow Comme un calice de big bang wow Enfin je suis libre Tu dis n’importe quoi hahaha
6.
Si J'aurais 03:13
Si J'aurais
7.
Cancel 04:16
Cher public applaudissez chaudement Bravo pour notre première gagnante Madame j’ai une très bonne nouvelle Vous gagnez ce prix suivez-moi Regardez ce qui vous attend Bienvenue à Numéro Gagnant Loto-Clodo Vous vous méritez un voyage Dans cette ville aux mille pochards Des rabais sur le racolage Applaudissez Il fait si bien les choses le hasard Ce concours de circonstances est commandité par un coup de dé Cher public applaudissez longuement Bravo pour notre deuxième gagnant Monsieur mais quelle chance vous avez Vous gagnez ce prix suivez-moi Regardez ce qui vous attend Bienvenue à Numéro gagnant Loto-barreaux Le confort d’une chambre sans étoiles Un guide trilingue de bordeaux Rico Mais quelle aubaine sur les fouilles anales Applaudissez Oui bien sûr rien n’arrive par hasard J’aime l’émission, l’animateur est si drôle Suis-je le seul à voir l’importance de son rôle Restez avec nous car après la pause Le numéro gagnant V’l’à la faucheuse qui fait son jogging enfile tes leggings Elle sniffe des grosses barres de vitamine sur une slot machine Et maintenant le numéro gagnant à vie Quel âge as-tu petit Ah... tu es à la maternelle Bravo petit tu es atteint du cancel Une croisière à l’hosto Une coupe de cheveux et un complet bleu poudre Un aller simple en chimio Tête-à-tête V.I.P. avec la foudre J’adore cette émission, l’animateur est si chaud Et tout le monde a une chance de gagner le gros-lot La semaine prochaine manquez pas Attouche qu’on baptise Et ensuite La Voie suivie de Suicide surprise
8.
Bien bandé dans le noir qui fait ruisseler ta libido Ton porte-malheur te laisse un grand trou noir Dans ta chambre à moucher ton cerveau Toi chien chaud vapeur Le cœur cache le cul le cul crache le cœur Viens dans l’futur remplir ton Graal Trais l’anguille Agite le totem Ponce la quille Tâte le berlingot Verse tous sur mes grosses boules de cristal Fais marcher ton petit moulin Bats le beurre Dégraisse le tuyau Fais ton lavage à la main Tire la nouille Étrangle l’asticot Même si la toile est noire Vogue en solo sur la cime des flots de ta sueur Tu n’as plus peur du noir Trempé sous une pluie d’étoiles pornos Devant ton ordinateur Honte d’avoir hâte allez couche-toi Hâte d’avoir honte allez touche-moi Honte d’avoir hâte allez touche-toi Hâte d’avoir honte allez mouche-la Enlace l’orgie le vertige au bout du doigt Mais à quoi tu jouis tout le désir est pour toi Vendeur de mouchoirs Dealer d’accessoires Une montre en or Te la secoue tous les soirs Les rideaux s’ouvrent ne regarde pas trop loin Car ce sera foutrement humain Ma main trop loin ma main trop loin Ma main trop loin ma main ma main C’est pas ce que je cherche Trop humain Le mascara qui coule du sang dans les rides Les plaisirs de la chair de poule tartare de fente vortex torride Serre les dents Doap Opéra do ré mi fa viole la sida Chérubin aux ailes de Bologne un puits d’horreur dans l’arrière-train tu cliques il grogne Dépêchez-vous oui débranchez-moi Goûte-moi jusqu’à la dernière goutte Mais dépêchez-vous oui débranchez-nous Clic clic clic fap fap Clic clic clic fap fap Tout le monde clique dans le noir
9.
J’abandonne ils me torturent Ses cris pleins de rage originelle Je ne veux plus de ta créature Lourde comme cette missive sans appel C’est ta bête c’est ton monstre C’est le butin de nos défaites Moi j’ai faim de mon monde Et je torche l’échec Je choke j’enterre mes migraines Et ce gazouillis sépulcral Je rêve d’une époque lointaine Qui accouchait des pierres tombales C’est ta bête c’est ton monstre Un crime contre l’immensité Moi j’ai soif de mon monde Viens m’essuyer Mon avenir, un cadavre qui s’impatiente à fleurir Le biberon balbutie ses hoquets analgésiques La chambre spin autour du gâchis et j’écrase des aspirines Shake shake shake le biberon shake Je laisserai mûrir ce fruit amer finalement Shake it papa shake it papa Alors de vos yeux enlevez-moi ce poison Shake it papa shake it papa Le milk-shake me fouette je digère mes hurlements Shake it papa shake it papa Merci à toute la famille pour l’ovation Et quand tu reviendras prends bien soin de notre petit monde Et quand il grandira oui dis-lui que je ne suis pas un monstre
10.
Ver de Terre 04:30
Le temps te tire par les pieds Mes ongles dans le calendrier Je m’arrache les cheveux à ton chevet Les larves aux yeux je lèche tes plaies Tu suffoques dans un sablier Tes poumons pleins de toile d’araignée Je m’arrache les cheveux à ton chevet Les larves aux yeux je lèche tes plaies Tout s’écroule et je cruise la trotteuse De mes doigts jaunes je te snooze ma silencieuse Oui je n’aimerais tellement Pas ça être à ma place Non j’te jure que j’te mens Que j’te mens en pleine face Je déchire les garde-fous pour attraper les feuilles mortes Mais je cogne des clous de cercueil et je grelotte dans la boue Je t’entends gémir à fendre l’âme Tu délires sur la fin du monde Ma grande catastrophe Mon compost traumatique C‘est le jour de nos noces Apocalyptique Tu crames de fièvre ma belle aux bois brûlants Tu craches de tes poumons des tourbillons de vent vorace Ces larmes qui s’enfargent dans tes pattes-d’oie m’inondant De magma et ta croupe terrestre qui se fracasse J’embrasse ta bouche d’ozone tu m’offres une claque tectonique Dans l’jus antédiluvien je m’accroche aux flocons d’plastiques Je trouverai ce qui te hante sous ta peau de tison Je plonge entre tes deux jambes entre deux convulsions Ver de Terre Temporaire Mais c’est la débauche dans ton antre Mon cocon comateux Je papillonne dans ton ventre Gonflé de bulle de mousseux Maintenant je suis un roi Le roi des éboueurs Qui cueille dans les gravats La plus mortelle des fleurs

credits

released July 24, 2020

Musiciens :
- Voix principale, guitare électrique et acoustique : Gabriel Le Boulaire
- Harmonie, basse : Cédric Bérubé
- Batterie : Simon Le Boulaire
- Piano, orgue et harmonium : Benjamin Samaha
- Harmonie, guitare électrique : Philippe Le Boulaire

Compositeurs :
- Gabriel Le Boulaire, Cédric Bérubé, Simon Le Boulaire, Benjamin Samaha et Philippe Le Boulaire

Enregistrement :
- Prise de son et edit :
• Voix, guitares, basse, piano, orgue et harmonium : effectué par les membres de Cirrhose & Cendrier
• Batterie : Silver Wings Studio
- Mix :
• Silver Wings Studio
- Mastering :
• Ryan Morey

Dates d’enregistrement, mix et mastering de l’album:
- De décembre 2019 à juin 2020

license

all rights reserved

tags

about

Cirrhose et cendrier Rigaud, Québec

contact / help

Contact Cirrhose et cendrier

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account

If you like Cirrhose et cendrier, you may also like: